01 la charnière

Carnets de voyages ou carnets de croquis, peu importe le nom qu'on leur donne, ce sont des carnets que l'on remplit pendant ses vacances avec des croquis au graphite ou à l'encre puis colorés ensuite ( ou pas ) avec de l'aquarelle, des feutres ou des crayons de couleurs.
C'est plus sympa que des albums photos, mais il faut savoir dessiner ....
Le plus pratique est d'opter pour une charnière métallique. Puisque c'est ce que je fais, l'explication ne concernera que ce choix. Il y a deux possibilités:
1ère possibilité - Acheter la charnière ( qui ressemble à un ressort mais n'en est pas vraiment un ) dans une boutique de photocopies ou d'imprimerie artisanale. Pour le prix de la charnière, ils perforeront aussi les feuilles ( mais pas les couvertures en carton si vous les voulez épaisses ). Il faut donc avoir défini à l'avance le format de vos pages, les avoir découpées et les amener à la boutique le jour où vous achèterez la charnière. Si la hauteur de vos pages est inférieure à la longueur de la charnière, il suffira de la recouper à la pince. Ca permet de faire deux petits carnets avec une charnière. Inconvénient; ces boutiques ne proposent pas souvent de charnière de gros diamètre. Ils s'arrêtent la plupart du temps au diamètre 14 ou 16, ce qui ne laisse pas beaucoup de place pour les pages si vous voulez des couvertures en carton bien épais.
Important, les charnières ont différents diamètres et deux écartements proposés entre les dents. Les diamètres 14 mm et en dessous ont un écartement entre dents de 8,5 mm ( de l'axe d'une dent à l'axe de la dent voisine ). Les diamètres de 16 mm et au dessus ont un écartement entre dents de 12,5 mm.
2ème possibilité - Acheter dans un bric à brac Emmaüs un vieux livre dont la charnière est du même genre, le choisir de gros diamètre et vérifier que les couvertures sont solides, épaisses et en bon état. Avantages; c'est beaucoup moins cher que d'acheter la charnière en boutique, les couvertures en carton sont déjà percées, ce qui est super pratique pour éviter de s'embêter à trouer soi même des plaques de cartons avec des petits forets en y laissant la peau des doigts.... Et pour personnaliser la couverture avec une méthode qui s'apparente au serviettage, il suffit d'arracher doucement la couche externe et de la remplacer par des images de votre choix. Si vous ne trouvez pas de couvertures à la taille qui vous convient, il faudra alors percer les trous sur des bristols épais de votre choix ( pour la dimension ). La personnalisation avec collages reste quand même une étape inévitable, mais c'est aussi tout l'intérêt de fabriquer vos propres carnets.
Sur la photo ci dessus, il y a du 14, 20 et 40 mm de diamètres. Ce sont des charnières de récup. Il faut écarter les "dents" des spires une par une pour enlever les pages des vieux bouquins et les couvertures à retaper. Celui sur la photo n'est pas encore modifié, j'y ai seulement enlevé les pages.
Ceux achetés en boutique sont très ouverts pour pouvoir y insérer les pages plus facilement et ils sont refermés à la machine mais resserer les dents à la main pour refermer la reliure ne pose aucun problème.

Carnet 01

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Buzz l'eclair Disneyland Paris

RER parisien

Dentifrice en tube; gaspillage prévu par le fabriquant!